Comment choisir sa soudeuse de fibre optique ?

Le choix de la soudeuse optique est primordial puisque c’est l’outil de production qui va permettre au raccordeur fibre optique d’effectuer son chantier.
Il faut donc que la soudeuse de fibre optique soit rapide, facile d’utilisation quel que soit le type de fibre (G652, G657…), et fiable.
Il faut par ailleurs que le service de maintenance et réparation soit lui aussi performant et réactif dans le cas où une opération de calibration par exemple est réalisée, afin de ne pas immobiliser la soudeuse optique pour une trop longue durée.

Les différents types de soudeuses de fibre optique

Infractive propose trois types de soudeuses optiques :

  • – Les soudeuses optiques à alignement sur les cœurs,
  • – Les soudeuses optiques à alignement sur les gaines,
  • – Les soudeuses optiques à ruban de fibres (peu utilisées en France).

Les soudeuses optiques du fabricant japonais Sumitomo allient fiabilité, rapidité et performance. En effet, de nombreux détails techniques permettent d’éviter et de simplifier les opérations de maintenance.

La différence de performance entre les deux principales technologies (soudure sur les cœurs ou sur les gaines) est minime. Le choix de l’une ou l’autre des soudeuses optiques va plutôt dépendre du type de chantier, c’est à dire le nombre de fibres à raccorder ainsi que les conditions de travail.

 

Tableau récapitulatif des caractéristiques des 5 soudeuses optiques : T-71C+, T-55, T-201, T-39 et T-25

tableau-soudeuses1